La Mongolie

20 août 2013

Notre séjour en Mongolie étant assez court (18 jours) nous n’avions pas envie de « perdre du temps » à chercher des bons plans d’excursions sur place. Nous avons donc tout réservé depuis la Belgique avant notre départ :
– 5 jours de séjour dans deux familles nomades avec l’agence « Eco-voyage », et
– 10 jours à cheval en Mongolie centrale avec l’agence « Cassiopée ».

Le lendemain matin de notre arrivée à Oulan-Bator (« UB »), nous voilà donc dans un bus local pour rejoindre le parc national de Terelj – à 3h de « route » au nord de UB.

Nous avons donc testés les nuits en yourtes, le rallumage du feu à 5h du mat’ car les nuits mongoles sont très froides, les toilettes en pleine nature (ou les feuillées que personne ne recouvre), le lait caillé de vache, yak ou jument (au choix selon le troupeau de la famille), la traite, la fabrication et dégustation du fromage séché, du mouton à tous les repas, les parties de foot dans la steppe, la rando dans des paysages vierges à perte de vue, les baignades dans la rivière (très fraîches), l’hospitalité simple et chaleureuse des mongols,… Ce fut un super moment !

Que voici en photos :

– la famille de Sotvo

– la famille de Hyrten

Au retour, on a été pris en taxi par un gars qui voulait remplir son mini-van pour rentrer en ville. Parmi ses passagers il y avait un traducteur mongol-français qui connaissait le… standard de Liège! On a été bluffé 🙂

12h après notre retour, nous sommes reparti vers la Mongolie Centrale pour un séjour (organisé) de 12 jours, dont 2 de trajets (A/R) et 10 de rando à cheval. Nous étions 5 francophones avec une traductrice, un chauffeur (on risque de souvent vous parler de « Jack, ça va? ») et un cuistot, Turgo, très branché mouton.

On a autant logé chez les nomades que sous tente (les nuits avoisinants les 0° c’était pas toujours drôle). Les nomades, propriétaires des chevaux (semi-sauvages) qu’on montait, nous ont servi de guide durant ces 10 jours donc on a vraiment pu visiter la région en dehors des sentiers battus, passer par des supers points de vue, des cascades, visiter des monastères reculés uniquement accessibles en cheval ou à pied. Bref, des paysages de fous!

Le détail qui nous a le plus dépaysé est l’absence totale d’occidentalisation. A savoir, pas de route, pas d’avion ou de trace d’avion dans le ciel, pas de pylône électrique ou d’antenne GSM tous les 500 m, pas de fermette, pas de clôture,…
Bref, rien d’autre que la steppe, les collines vierges, les bois, les yourtes des nomades et leur troupeau. Ça fait un bien fou!

Pour les curieux, voici le lien de la rando à cheval : http://www.mongolia.fr/mongolie-cheval.php

On a surtout bien rigolé ! Un p’tit coucou à Julie, Audrey et Thomas au passage sans qui ces 10 jours auraient été beaucoup moins sympas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s