Bali road-trip (1) : Lovina et le triste sort de ses dauphins

11 mars 2014

Les jours suivants, nous avons continué notre road-trip en amoureux. Le premier jour, nous avons roulé jusque Lovina, au nord de l’île. Village réputé pour l’observation des dauphins au lever du soleil.  Notre hôtel est super :  restaurant, wifi, piscine et temple hindouiste. Pratique pour aller prier 🙂

Le jour suivant nous avons fait un petit tour de la région.
Nous avons débuté par les bassins publics locaux, alimentés par des sources d’eau chaude. C’est un très bel endroit, aménagé au cœur de la végétation et – vu qu’il n’est pas référencé dans les guides – avec très peu de touristes. Il y a trois bassins successifs et l’eau coule de l’un à l’autre par de petites fontaines sculptées. L’eau, non traitée puisqu’elle coule de la montagne/ du volcan, est férugineuse ; d’où l’importance de la douche en sortant. On y a pataugé une bonne heure puis nous avons repris notre route.

On s’est baladé ensuite sur la colline. On est monté, monté, monté mais pas moyen d’avoir de point de vue dégagé. Mais on a pu voir un peu le vrai Bali originel : de petites maisons traditionnelles, des rizières à perte de vue, de grandes arches en pierre dès que vous arrivez dans un nouveau village. Pas de grands hôtels de luxe, de boutiques, de « western food » restaurant. C’est moins confortable mais on préfère largement ce Bali-là.

En fin de journée nous faisons un petit tour à Singaraja, ce qui signifie « roi-lion », deuxième plus grande ville de l’île et capitale du département du Nord. On nous l’avait décrit comme une jolie petite ville bordée d’arbres avec ses bâtiments coloniaux et son bord de mer sympathique. Le bord de mer, un peu assoupi, est effectivement mignon et agréable pour une balade de fin de journée mais le reste de la ville est malheureusement à l’image de toutes les anciennes villes coloniales que l’on ait pu voir jusque là : décrépie et en désuétude.
Les rues sont sales, les bâtiments coloniaux laissés à l’abandon. Bref c’est plus triste qu’intéressant.

Le lendemain, nous nous laissons tenter par la balade en bateau pour aller voir les dauphins et faire du snorkeling juste après. Le capitaine du bateau vient nous chercher à 6h à l’hôtel et nous partons tous les trois sur les flots sur son petit bateau à moteur. Les bateaux ici sont étroits, profonds et stabilisés par deux flotteurs en bambou. La première heure, nous sommes seuls sur la mer : pas de dauphins, pas d’autres bateaux aux alentours, juste nous, la mer et le soleil qui se lève. C’est magique.

Les capitaines de ces petits bateaux communiquent entre eux par téléphone portable et dès que l’un d’entre eux repère les dauphins, ils foncent tous le retrouver. Et notre déception commença là.

Notre sensation d’être seuls sur l’océan est désormais bien loin : il y a dorénavant une quarantaine de bateaux à l’affut de la moindre nageoire. Dès qu’un banc de dauphins se montre, ils foncent tous dessus, le plus près possible, pour que LEUR touristes puissent bien les voir et les prendre en photos. Ils allaient jusqu’à s’arrêter juste à l’endroit où étaient les dauphins 15 secondes plus tôt.

Conséquence de cette traque, les dauphins plongent et disparaissent. Jusqu’à ce qu’un autre capitaine les repère et que ce cinéma recommence…

On était malade de ce cirque. Du coup on a demandé au capitaine de nous emmener directement au lieu de snorkeling. Petit soulagement : d’autres bateaux nous ont suivi.

On a essayé de discuter avec notre capitaine mais il ne voit pas le souci puisque, grâce au tourisme, les pêcheurs du coin ne chassent plus les dauphins. On a essayé de parler de respect des animaux, de regrouper les touristes sur des bateaux plus silencieux, etc. Mais rien n’y a fait. Les gens du coin ne voient que le profit immédiat que ces dauphins leur apporte mais aucun n’imagine qu’il ne puisse plus y avoir de dauphins du tout à Lovina.

Le snorkeling nous a un peu remis de baume au cœur : des « encres » flottantes permettent aux bateaux de s’amarrer sans démolir les fonds marins. Superbe !

6. Snorkeling Bali

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s