Chengdu et le Centre des pandas géants

Le 17 septembre 2013

Nous prenons le premier train pour Chengdu. Pas de TGV, nous mettons 16h20 pour parcourir les 1200 km qui séparent Xi’An de Chengdu : c’est long !
Par contre des paysages montagneux ont défilé durant une bonne partie du trajet, quel bonheur de quitter enfin l’urbain chinois.

Le lendemain, nous partons visiter le centre de recherche et de reproduction des pandas géants (et des pandas roux) de Chengdu.Pour les curieux, voici le lien du site internet de ce centre : http://www.panda.org.cn/english/

et l’article wikipédia sur les pandas géants qui me semble assez complet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Panda_g%C3%A9ant

On a été bluffé, scotché, ému de cette visite magnifique. Le travail de ce centre est nécessaire vu la diminution effrayante du nombre de pandas à travers l’Asie. Et apparemment il porte ses fruits car plusieurs bébés pandas venaient de naître lors de notre visite.

La diminution du nombre de panda est dû à l’urbanisation de plus en plus grande de son milieu naturel et la disparition des champs de bambous nécessaires à son alimentation, ainsi qu’à leur faible motivation pour se reproduire (ils n’ont que quelques jours d’accouplement par an, sont tellement paresseux qu’ils ne le tentent parfois même pas et, quand ils le tentent, ça peut mal se passer et ils finissent pas se battre). A la naissance la mère ne s’occupe que d’un seul petit. Il peut également arriver qu’elle rejette toute sa portée qui meure rapidement.

Une femelle panda a souvent deux bébés. La technique de ce centre est donc d’alterner les petits auprès de la mère afin qu’elle les éduque tous les deux sans s’en rendre compte.

Bref, le travail de ce centre est très sérieux, les infrastructures sont modernes, le parc est énorme (en plus des enclos pour les pandas, il contient des km² de champs de bambous nécessaire à l’alimentation des animaux) et surtout, les pandas ont l’air bien traité.

Ces animaux sont magnifiques. Leurs gestes sont tellement fins et précis qu’on s’est parfois demandé si ce n’était pas des humains déguisés en pandas : leur façon de décortiquer le bambou, de manipuler des objets, de jouer entre eux, etc.

Puis, avouons-le, ces gros nounours fénéants et végétariens sont adorables. J’ai même pu serrer la pince d’un panda roux qui se baladait hors de son enclos.

Bref, cette matinée était magique !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chengdu et le Centre des pandas géants »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s