Trajet jusque Litang

Le 24 septembre

Nous partons pour Litang avec un couple de retraité polonais. Le voyage dure toute la journée (de 7h à 23h) et est – jusque là – le pire trajet de notre voyage :
– mini bus de Litang à XinDuQiao où nous changeons de mini-van.
– deux heures à attendre que le 2e mini-van se remplisse malgré les efforts de Ju pour rameuter du monde 🙂

Vers_Litang (4)

Finalement un chauffeur indépendant nous propose un prix (bien plus élevé que le van) pour nous emmener avec sa voiture à Litang. Tant pis, on accepte.
– après 3h sur des routes défoncées, une des roues de la voiture a un souci et, malgré une heure de bidouillage dans un garage, notre chauffeur ne peut pas nous emmener plus loin. Il nous dépose donc à YaJiang où nous trouvons un autre chauffeur (au même prix) pour continuer notre route,
– après 10 minutes, nous tombons dans un énorme bouchon : la route est fermée jusque 16h. Notre nouveau chauffeur fait demi-tour, il ne veut pas partir si tard, et nous case dans un mini-van, pour le même prix. Nous croyons naïvement que nous serons juste nous quatre dans le mini-van donc ça nous convient.
(nb : le mini-van a 8 places, chauffeur compris).
– a 16h nous voilà tous les quatre dans le mini-van avec le chauffeur, ainsi qu’un moine, un couple de tibétain et un étudiant chinois. Nous sommes donc 10 dans le van. Et pour couronner le tout, y’en a un (ou deux) qui puent, l’odeur est immonde !
– vu le bouchon, toutes les voitures à l’arrêt se retrouvent sur la piste en même temps (nous sommes en montagne, dans des lacets – la route comprend deux cols à plus de 4600m chacun – la « route » est en terre et défoncée par le passage des nombreux camions, il n’y a aucune barrière de sécurité et la largeur est à peine suffisante pour deux voitures). Les gens se double, se triple dès que la piste s’agrandit, ce qui reforme des bouchons plus loin, notre chauffeur roule vite, prend ses tournants sans ralentir et, pour ne rien arranger, il pleut averse. Pour couronner le tout, notre chauffeur pique du nez! Heureusement le polonais (qui s’était battu pour s’asseoir devant) le tient éveillé jusqu’à notre arrivée.

Ça va peut-être en étonner certains mais les deux athées que nous sommes se sont surpris à prier pour arriver en vie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s